RTS – Couleurs d’été – 15 août 2017
Laurent Huguenin présente le musée régional de la Sagne à Tania Chytil
> voir la vidéo
———————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————–

Tous les deux ans, le jeudi de l’Ascension, les membres du fonds Vuille se retrouvent à 15 h tapantes dans la salle communale de La Sagne.

A cette occasion et de retour à ses racines sagnardes, M. Chat, en la personne de son auteur Thoma Vuille, est entré ce week-end au Musée régional de La Sagne, aux côtés du roi de Prusse…

> L’Impartial du 30 mai 2017 (Pdf)

———————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————–

Exposition temporaire: «Drôles d’oiseaux».

Samedi 20 mai, de 18h à minuit, à l’occasion de la Nuit des Musées:
• Visite libre de l’exposition temporaire «Drôles d’oiseaux»
• Projection du film de Janine et Alain Bauermeister «Dans la nature»
• A 21h, concours de chants d’oiseaux…

Bienvenue à tous les oiseaux de nuit! Entrée libre, collecte recommandée.

Le vernissage de l’exposition a eu lieu le samedi 13 mai 2017 à 10h30 avec la participation du Jazz Hot Trio (> vidéo) suivi d’une becquée servie par L’Or en Cuisine.

A l’origine du Musée, une collection d’oiseaux. Le but de la SIM, la Société d’Instruction Mutuelle, était de pouvoir présenter les oiseaux du pays aux élèves de l’école; chaque écolier devait être capable de les reconnaître. Et nous avons depuis lors une superbe collection d’oiseaux dans nos vitrines, connue assez loin à la ronde. En collaboration avec Janine et Alain Bauermeister, nous souhaitons jeter un regard neuf sur nos oiseaux.

 

———————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————–

Une magnifique collection de 450 pièces de monnaie répertoriées sont en cours de numérisation et seront bientôt consultables dans MUSE II.

———————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————–
Exposition temporaire: «L’imagin’ère d’Oscar», – dernières visites, dimanche 8 janvier 2017, de 14h à 17h30

C’est l’ultime moment de visiter l’exposition susmentionnée, qui montre le vêtement masculin au «temps d’une fois», au «bon vieux temps», au temps d’Oscar Huguenin. Mais qu’est-ce qu’on mettait à cette époque? C’est l’ultime moment aussi pour admirer la dernière œuvre d’Oscar Huguenin, revenue des Etats-Unis en 2016.
Car déjà, le Musée se tourne vers sa prochaine expo. Ce «cabinet de curiosités» de La Sagne, après avoir fait rêver ses visiteurs sur le bon temps de la Prusse, sur les bornes de la frontière neuchâteloise, sur le général Wille, Sagnard illustre s’il en est, tourne au vert pour l’an qui vient. L’expo 2017 mettra en scène la vie de ces «drôles d’oiseaux» qui animent nos villes campagnes de leurs vols et de leurs chants.
Et pour nous y préparer, à 16h sera projeté le film «Lou Mèjio», qui retrace la vie quotidienne d’antan sur le Causse Méjean. Ces travaux d’autrefois dans une région par bien des côtés semblables à la nôtre nous ramèneront dans ce temps dur, certes, mais si plein de poésie.
Attention: Le Musée sera exceptionnellement fermé le dimanche 1er janvier.

perruque faux-col

Etour...di———————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————–
Mercredi 23 novembre à la Grande salle, le spectacle déjanté et décousu de fil blanc «Tenue correcte exigée» par la Confrérie «Le Point de Croix-Bleue» a fait rire près de 90 personnes tous tirés à quatre épingles; puis au Musée la dernière œuvre d’Oscar Huguenin, revenue des Amériques, a été dévoilée en grande pompe par Robert Sandoz et Marie-Agnès de Pourtalès. Suivi d’un poussegnon servi par Eric Greco.

«Tenue correcte exigée» «Tenue correcte exigée» Tableau des Amériques d'Oscar Huguenin

Poussegnon par Eric Greco - L'or en cuisine

———————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————–
Exposition temporaire 2016:
«La silhouette masculine, mode et artifice, du Moyen Âge à nos jours» en collaboration avec onze autres musées neuchâtelois.
Au Musée de La Sagne: «L’imagin’ère d’Oscar».

Oscar Huguenin, horloger, instituteur, dessinateur, écrivain, chantre du Pays de Neuchâtel, est né en 1842 à La Sagne, mort en 1903 à Boudry. Il est à la fois du Haut et du Bas, il connaît bien ce coin de pays. Homme de culture, historien, il a écrit une quinzaine de romans et récits, romans du terroir, qu’il a illustrés lui-même, créant des personnages savoureux, au caractère bien trempé. A travers ses descriptions romanesques, ses dessins et gravures, il imagine et recrée le monde qu’il met en scène, de la Réforme au XIXe siècle, décrivant bourgeois, paysans, «ministres du culte» avec tendresse et humour.

A l’aide de silhouettes, de fragments de costumes de bourgeois, de vêtements paysans, de «chauques», d’images et de textes, le Musée de La Sagne se propose de faire sourire le visiteur à l’évocation de ce «Bon vieux temps.»

> reportage de Canal Alpha – Oscar Huguenin en figure de mode à La Sagne.12.04.16

Mise en page 1mines_travers_silhouette1expo12musees


Samedi 16 avril 2016, le vernissage de l’expo temporaire «L’imagin’ère d’Oscar» a rencontré un franc succès avec plus de 80 visiteurs.
MLS_160416_1 MLS_160416_2

———————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————–


Juin 1915 – Il y a cent ans, le général à La Sagne

Tel a été le thème de la dernière exposition temporaire, qui s’est tenue du samedi 16 mai 2015 au dimanche 3 janvier 2016.

Il y a cent ans, notre pays neutre était entouré par de grandes puissances qui se livraient une guerre impitoyable. L’Assemblée fédérale, devant un tel danger, avait nommé, dès 1914, le colonel Ulrich Wille général, c’est-à-dire commandant en chef de l’armée suisse.

Pourquoi une exposition sur ce personnage historique si controversé? C’est qu’il était originaire de La Sagne, et qu’il y est passé en 1915. Dans ce temps de commémorations, il était donc légitime que le Musée de La Sagne évoquât cette période en présentant différents objets, documents d’époque et photos. On a pu y voir aussi des soldats de plomb gardant la frontière suisse. Et aussi découvrir ce qu’était la vie quotidienne des habitants de notre région durant la Grande Guerre.

Affiche de l'expo temporaire
Affiche de l’expo temporaire
BouquetAuGeneralWille
Accueil du Général à La Sagne

Ferdinand Hodler (1853-1918) - Portrait du général Ulrich Wille, 1915

Conrad Ulrich Sigmund Wille (5 avril 1848 à Hambourg – 31 janvier 1925 à Meilen) fut le général de l’armée suisse pendant la Première Guerre mondiale. Inspiré par les techniques prussiennes qu’il avait pu observer lors de ses études à Berlin, il essaya d’insuffler à l’armée suisse un esprit basé sur l’instruction, la discipline et la maîtrise technique.

Il fut marié avec Clara Gräfin von Bismarck, la fille de Friedrich Wilhem von Bismarck. Son fils, Ulrich Wille (1877-1959) fut commandant de corps de l’armée suisse au début de la Seconde Guerre mondiale. Il est le grand-père maternel de l’écrivaine et aventurière Annemarie Schwarzenbach (1908-1942).

———————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————–

Dans le cadre de l’exposition temporaire «Il y a cent ans, le Général à La Sagne», a eu lieu le mercredi 28 octobre à 20h30, dans la Grande Salle de La Sagne,

ConfLTissot151028-1

une conférence du professeur d’histoire à l’Université de Neuchâtel Laurent Tissot: «1914-1918: Neuchâtel dans une Suisse divisée entre Romands et Alémaniques»
L’exposé montra comment un fossé s’est creusé, dès le début de la guerre, en Suisse et dans le canton et comment, dans ce contexte, il faut interpréter la visite du Général Wille à La Sagne.

———————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————–

Samedi 16 mai 2015, vernissage de l’expo temporaire: «Il y a cent ans, le général à La Sagne». A 21 h., projection du fameux film «Gilberte de Courgenay». Visite avec commentaires et au son du pianola.

Pianola, env. 1890
Pianola, env. 1890
Vernissage du 16 mai 2015
Vernissage du 16 mai 2015
Vernissage du 16 mai 2015
Vernissage du 16 mai 2015

 

 

 

 

 

 

 

————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————

Un régulateur, à quoi ça sert? à l’époque où il n’y avait pas d’horloge atomique ou astronomique, où le quartz n’était pas encore présent dans nos montres-bracelets, où les montres mécaniques étaient d’une précision toute relative, le régulateur servait à «régler montres et horloges». Le régulateur du Musée, à quatre aiguilles (heures, minutes, secondes et date), fabriqué dans les années 1830 à La Sagne, a été donné au village par son propriétaire habitant Neuchâtel, en 1870. Le Conseil communal l’a fait placer dans l’Hospice pour personnes âgées, un lieu auquel chacun avait accès. Par la suite, il a gagné la salle du Conseil communal et finalement le Musée. Récemment restauré par les soins du Musée International d’Horlogerie, il marque agréablement les heures de visite, grâce à sa petite et grande sonnerie.

Régulateur

Régulateur 1830
Régulateur 1830